Date

24 Juin 2022

Heure

20 h 30 min - 20 h 30 min

Jephté, Les Arts Florissants, Philharmonie de Paris

Les Arts florissants sous la direction de Paul Agnew donnent deux versions de l’histoire biblique de Jephté : celle de Carissimi, au milieu du XVIIe siècle, et celle de Draghi, un peu plus tardive.

Avant d’attaquer les Ammonites, Jephté promit d’offrir à Dieu, en cas de victoire, la première personne qui viendrait vers lui à son retour. Las ! ce fut sa fille unique. L’histoire biblique a beaucoup inspiré les artistes – en musique, citons notamment Haendel, Charpentier, mais aussi Montéclair ou Elisabeth-Claude Jacquet de la Guerre. Les Arts Florissants, qui ont interprété plusieurs de ces partitions, se tournent pour ce concert à la Philharmonie vers l’oratorio de Giacomo Carissimi (que Haendel et Charpentier connaissaient tous deux, et dans lequel Athanase Kircher louait la capacité du compositeur à « incliner l’âme des auditeurs vers l’émotion de son choix ») et vers celui d’Antonio Draghi, une œuvre très peu connue, représentative de l’oratorio viennois.