Reconnue pour sa grande musicalité et la richesse de son timbre, Victoire Bunel est une des figures montantes de la scène lyrique française.

« Victoire Bunel s’appuie sur un matériel vocal bien assuré, une grande maîtrise du souffle et livre une prestation particulièrement concluante. La voix apparaît riche en harmoniques, bien timbrée, aux graves épanouis, aux couleurs variées : plus que de belles promesses assurément ! » 
Compte rendu Olyrix, 09/12/2018

Victoire Bunel débute le chant au Conservatoire du 9e avant d’intégrer la Maîtrise de Radio France où elle recevra une formation d’excellence sous la direction de Toni Ramon. Elle poursuit ses études au Département Supérieur pour Jeunes Chanteurs avec Mélanie Jackson avant de rentrer 1èrenommée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans la classe de Valérie Guillorit. Après une année d’Erasmus à la Royal Academy of Music à Londres, elle obtient en juin 2018 son Master au CNSMDP Mention Très bien à l’unanimité avec les félicitations du jury.

Passionnée par le jeu d’acteur, Victoire Bunel fait rapidement ses premiers pas sur scène. Tout d’abord dans le rôle d’Abel dans Caïn de Scarlatti avec Stéphane Fuget à Royaumont, puis dans celui de Valetto (l’Incoronazione di Poppea) de Monteverdi, de Miss Page (Die Lustigen Weiber von Windsor) d’Otto Nicolaï, de Mélisande (Pelléas et Mélisande) de Debussy au théâtre de l’Etoile du Nord à Paris, dans le rôle de Martha (Faust) de Gounod, de Jenny (l’Opéra de Quat’sous) de Kurt Weill au Shoreditch Town Hall à Londres , de Speranza (l’Orfeo) de Monteverdi au festival de Beaune ou encore de Théone dans Phaéton de Lully avec le Poème Harmonique à l’Opéra de Perm (Ruisse) et à l’Opéra Royal de Versailles (dir V. Dumestre, mise en scène B. Lazar).

Ce début de saison 2018-2019 a été marqué par sa prise de rôle de Paula dans la création Le Miroir d’Alice de Thomas Nguyen à l’Opéra de Reims mais aussi par celui de Maria dans Maria de Buenos Aires de Piazzolla à la Biennale de Venise, d’Amando dans Le Grand Macabre de Ligeti à la Philharmonie de Paris avec l’Ensemble Intercontemporain dirigé par Matthias Pintscher et dans le rôle de Siegrune dans Die Walküre de Wagner à l’Opéra National de Bordeaux.

La jeune mezzo-soprano s’intéresse à de nombreux répertoires et porte une affection particulière à celui du lied et de la mélodie. Elle se produit en récital avec orchestre par exemple avec l’orchestre de Chambre de Nouvelle-Aquitaine à la Cité de la Musique avec les 3 mélodies de Mallarmé de Ravel ou avec l’Orchestre de Paris dirigé par Daniel Harding à la Philharmonie de Paris dans Manfred de Schumann. Nous pouvons aussi régulièrement l’entendre en récital piano-chant au Petit Palais à Paris, au Théâtre Impérial de Compiègne ou encore au Wigmore Hall à Londres. Victoire Bunel a été l’invitée de Gaëlle Le Gallic sur France Musique avec sa pianiste Sarah Ristorcelli avec qui elle a remporté le prix spécial de la meilleure interprétation des mélodies de Déodat de Séverac et Gabriel Fauré au VIIIe Concours International de Mélodie Française de Toulouse. Elle a participé aux Udo Reinemann Masterclass où elle a entre autres pu travailler avec Anne Sofie von OtterJulius Drake et Dietrich Henschel. Elle est également l’invitée régulière de nombreux festivals internationaux comme le Kuhmo Chamber Music Festival (Finlande, en 2016, 2017, 2018), le Stift International Music Festival (Pays-Bas, en 2017, 2018) ou encore La Biennale de Venise (Italie, 2018).

Les prochains rendez-vous musicaux de sa saison incluent Les Nuits d’été (extraits) de Berlioz à la Halle aux Grains de Toulouse dans 5 soirées hommage à Nijinsky, Das Lied von der Erde de Mahler au Kuhmo Chamber Music Festival (Finlande) ainsi que Didon dans Didon et Enée de Purcell au Stift International Music Festival (Pays-Bas).
Sa saison 2019-2020 débutera par la prise de rôle de Sirène dans Coronis de Duron avec Le Poème Harmonique (dir V. Dumestre, mise en scène Omar Porras) à Caen, Rouen, Limoges, Amiens, Lille et à l’Opéra-Comique.

Victoire Bunel bénéficie du généreux soutien de la Fondation Meyer, de la Fondation d’entreprise Safran pour la Musique, de la Tokyo Fondation et de la Fondation Accenture. Elle est également lauréate de l’Académie Orsay-Royaumont.

Download the short versionEnglishItaliano

Copyright © 2019 Victoire Bunel. Mentions légales.
Design web Studio Le Poisson Soluble.

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this